Windows on the World of SipaKV

Post Celebration (2)

Posted on: December 29, 2005

Je m’excuse d’avance pour le franglais qui va suivre, mais je ne trouve pas de mots francais pour certaines choses finalement tres anglo-saxonnes.

Il n’y a pas que Noel/Kwanzaa/Hanukkah qui se fete en decembre. Certains etudiants, undergraduates et graduates, celebrent enfin leur graduation. La plupart ont graduE (ca doit se dire non?) en Mai, et donc ceux qui graduent en Decembre font un peu figure de retardataires.

Je suis allee a la graduation ceremony, ponctuee par le “commencement” ou remise officielle des diplomes, d’une amie proche la semaine derniere.

C’etait comme dans les films. C’etait solennel et touchant. C’etait aussi long. Beaucoup de discours : discours du Dean, discours d’une personne plus ou moins celebre qui consent a remplir la fonction de commencement speaker (qui correspondrait un peu au Parrain de promotion chez nous), discours du 1er de la classe,… Bref, beaucoup de blabla sur comment reussir votre vie, maintenant que vous avez le diplome et quelques dizaines de milliers de dollars de dette en poche.

Je comptais sur un speaker cool du genre Bono ou Bill Clinton, mais il n’y a eu qu’un businessman tres chiant qui a raconte ses divers voyages d’affaires de par le monde.

Mais commencons par le commencement : au rythme du Nutcracker (!), et non du traditionnel Pomp and Circumstance, les etudiants sont entres dans le stade (oui, un immense stade de basket-ball rempli de parents et amis venus parfois de tres loin) in full regalia, c-a-d portant toga scholastica : gown, hood, cap, and tassel. Les PhDs d’abord, suivis des Masters, et enfin des Bachelors.

C’est fort bien orchestre et tres protocolaire. On commence, cap bas et main sur le coeur, avec le Star Spangled Banner, que chante a capella une etudiante aux poumons solides. Les discours s’ensuivent et finalement on en vient a appeler les etudiants un par un sur l’estrade. Ca defile avec force sifflets, applaudissements et commentaires du cote des parents et amis. Des parents sont venus de Chine, d’Inde, du Nigeria pour assister a la ceremonie! Ils sont d’autant plus emus qu’ils n’auront plus a payer les quelques dizaines de milliers de dollars de tuition annuels…

On annonce les diplomes et la concentration. On annonce aussi qui a droit a un cum laude, meme si la procession ne se fait pas par ordre de merite, mais par ordre alphabetique (On est en Amerique quand meme, ca ne se ferait pas sous peine de privacy violation).

Ont droit a :
Summa Cum Laude : les top 2% des trois dernieres promotions
Magna Cum Laude : les top 3 %
Cum Laude : les top 5%

J’ai trouve emouvant de voir les tout nouveaux “Dr”, debout face au stade tout entier, se faire passer leur hood autour du cou par leur directeur de these (advisor). Photo ici. Ca fait un peu adoubement de chevalier, avec la frappe de l’epee sur l’epaule. Et en effet, c’est une tradition venue tout droit du Moyen Age. Elle est originaire des universites d’Oxford et Cambridge. Tout le regalia n’est venu en Amerique qu’en 1894.

A l’origine, la toge etait faite pour rechauffer dans les buildings glaces moyen-ageux. Le hood est ce qui reste de ce qu’on utilisait pour se proteger contre la pluie. Les couleurs de l’universite se retrouvent aussi dans le hood qui est plus au moins long selon le diplome visE par l’etudiant. (Indice : Plus c’est long, plus les etudes sont longues !)
La couleur du tassel, la cordelette qui pendouille, indique le programme academique de l’etudiant. La couleur de la robe peut etre specifique a l’universite, d’ou la fameuse “Crimson Robe” de Harvard. La robe de NYU est violette, celle de Princeton est noire. Pour en savoir plus sur la regalia academique americaine et britannique, cliquer ici.

A la fin de la ceremonie, les etudiants font passer leur tassel de droite a gauche, signe traditionnel qu’ils ont graduE. Pas de lancement du cap a l’air comme dans les films 🙂 Puis tout le monde ressort, a commencer par les profs, imposants dans leurs gowns bleus, rouges, noirs, gris,…

On en a fini avec tout ce ceremonial, on se relache et on va feter ca comme il se doit. C’est ce qu’on a fait !

Congratulations ! Here’s to the first day of the rest of your life !

Advertisements

5 Responses to "Post Celebration (2)"

Ny génération-nay gasykely (fa tsy jiosykely t@ izany) dia tsy mba zatra ny misehoseho tahaka izao. Mpiasabe menamenatra be fanetren-tena kristiana t@ izany.

ohatry ny manao procession atao komonio voalohany ihany ange ilay izy e !

mpampianatra angaha ianao ?
nefa milaza tena ho gika geek ! sa sady mpampianatra no gika ?

NB : misy hiran’i Jean Gabin (antandroy raha tsy diso aho) hoe ‘gika’

tsy mpampianatra izany kah ! mampihomehy koa ianao…
gorisa gorisa fa tsy gika
tratry ny taona aloha e !

samy tahian’andriamanitra ranona a

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


  • None
  • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
  • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
  • Zanatany: j'ai hĂ©ritĂ© (de mes grands parents qui vivaient Ă  Mada depuis 1927)d'une oeuvre phĂ©nomĂ©nale de Maurice Le scouezec peinte Ă  Madagascar (Mahamas)

Categories

%d bloggers like this: