Windows on the World of SipaKV

Madagascar Embassy Chef

Posted on: December 14, 2005

Madagascar a fait les honneurs d’une emission culinaire “Embassy Chefs” en Mars dernier. Dans cette emission, les chefs cuisinent dans les vicinites des ambassades presentes a Washington DC sous l’oeil de la camera. Si vous etes dans mes parages, ca repasse jeudi soir a 6.30pm Eastern Time.

On y voit l’hote de l’emission, Christopher Kent, interviewer tour a tour le Deputy Chief of Mission, Eulalie Raveloson, le chef cuisinier qui est une cuisiniere, Nina Rakotoarisoa, et l’ambassadeur lui meme, Narisoa Rajaonarivony accompagne de son epouse. Il serait honnete de dire que notre ambassade, sur Massachussetts Avenue, a connu de plus beaux jours. Cette emission a donc ete filmee a la residence officielle de l’ambassadeur dont la cuisine est tout simplement splendide (Beaux panneaux en bois sombre de cerisier et du beau marbre comme countertops) !

L’emission commence par vanter notre flore et faune (our claim to fame, les sempiternels lemuriens !). Puis Eulalie Raveloson, drapee avec elegance de lamba, presente quelques objects artisanaux : les lambas, le jeu de solitaire et la valiha. Puis c’est au tour de Nina, tres posee, mains parfaitement manucurees, de cuisiner. Son menu que vous retrouverez ici avec les recettes s’est compose de :

  • Turkey and Pork a la Malagasy
  • Beef with Cassava leaves and Coconut milk (“Spinachy!”, s’emerveille Christopher Kent)
  • Pink Rice and Ranovola (“Wonderful nutty flavor”, s’exclame Christopher Kent)
  • Koba with Mango vanilla mousse (“What do banana leaves do to the dish?”, demande Christopher Kent)

C’etait bien presente et ca avait l’air tres bon. Ca reprenait les bases de la cuisine malgache : faire revenir la viande dans l’huile puis rajouter de l’eau et faire cuire a feu doux pendant tres longtemps. Pas de sauce voatabia sy tongolo (tomates et oignons) pourtant 🙂

Ca m’a aussi donne des envies de Koba. J’ai seulement regrette que le Koba ait ete fait avec de la farine de mais et non de la farine de riz.

La prochaine fois qu’on vous posera des questions sur la gastronomie malgache, vous pourrez les referer a cette emission.
Et si vous etes comme moi, on vous pose plein de questions sur la bouffe malgache!

Madagascar n’est pas vraiment connu pour sa gastronomie. Notre ile regorge d’epices, mais c’est a peine si nous utilisons le poivre et le tamotamo (turmeric en anglais, the poor man’s saffron) dans notre cuisine. Bien des fois la question m’a ete posee : “Is there a Malagasy restaurant in this city?” et toujours j’ai du repondre, avec beaucoup de regrets, par la negative.

Cette question est suivie par “What is a typical meal in Madagascar?”. Et je reponds bien sur du riz, du riz, du riz ! A tel point qu’on dit “manger du riz” lorsqu’on prend un repas. Mon interlocuteur alors s’exclame que c’est exactement le cas pour beaucoup d’Asiatiques, dont les Coreens et les Japonais. Ah bon ? Oui, renforce mon interlocuteur, les Japonais et les Coreens disent aussi qu’ils “mangent du riz” ou mihinam-bary. Les Japonais poussent l’imitation jusqu’a boire du ranovola aussi. Ca s’appelle genmai-cha chez eux et c’est du the vert au riz grille ($3.68 la boite de 20 sachets ici).

Et mon interlocuteur, les yeux brillants, de continuer a demander : alors est-ce que vous mangez beaucoup de poissons, beaucoup de fruits de mer a Madagascar? Question logique, puisque Madagascar est une ile… Et moi de dire que non… du moins dans ma region des hautes terres, nous mangeons surtout du boeuf, du porc et les jours de fete nous mangeons de la volaille. Et oui, ona beau etre une ile, ca n’empeche pas le poisson d’y couter cher…

L’interlocuteur, un peu decu, de demander si on utilise beaucoup d’epices comme dans la cuisine indienne? Question logique encore une fois, vu notre reputation d’ile aux epices. Euh non, mais on mange plein de gingembres et surtout beaucoup de sakay que l’on sert a part, a la facon des kimchis coreens. Et nous aimons arroser notre riz avec un bouillon de bredes mafana (ou bien substituer des fanes de radis ou meme du mesclun, selon certains) et de boeuf : le delicieux romazava qui se retrouve aussi dans les iles voisines : la Reunion, Mayotte, …
Bon, mon interlocuteur ne connait sans doute ni la Reunion, ni Mayotte, donc j’arrete les explications la et il peut reprendre son interrogatoire.

Est-ce que nous utilisons la noix de coco pour cuisiner? Euh non, pas dans ma region non plus…Mais dans les restos, on voit ca beaucoup : poulet au coco, boeuf au coco, porc au coco, crevettes au coco, etc… Mon interlocuteur a l’air tres interesse…Je suis sure qu’il a deja des gouts de currys thais sur la langue.

Quoi d’etonnant alors a ce que le poulet au coco, plat tres facile a preparer, garanti si vous voulez epater la galerie, soit mon plat de predilection lorsque je cuisine pour des non-Malagasy? Il y a quelques annees, j’ai cuisine le menu tres simple suivant pour quelques centaines de personnes lors d’un festival international : poulet au coco, riz, rougaille, achards pimentes. Ca a beaucoup plu, il y avait une queue monstre devant le stand malgache. Pour beaucoup d’amis malgaches, c’est devenu le menu de base, surtout pour les pot luck dinners. C’est quasiment inratable, delicieux et exotique!

Advertisements

7 Responses to "Madagascar Embassy Chef"

“pink rice with Ranovola”? Inona moa izany vary mavokely izany? Sa ilay antsointsika hoe varimena izany? Sa varinapango no naroso an’ilay vazaha?

Aleoko koba-voanjo toy izao koba akondro.

vary mena angamba no tiany ho lazaina.
varinampango ange hono tsara ho an’ny digestion e ! koba voanjo mahabe tainify koh.

hey, tu me donnes tt le temps faim alors que je dois bosser…maintenant je n’ai qu’une chose dans la tête … aller dans la cuisine :p

ca doit etre l’effet des fetes, mais je suis tres bouffe en ce moment…
l’emission etait marrante. je connais l’ambass et le chef et c’etait drole de les voir a la TV en train de presenter des recettes. ils auraient pu faire du romazava je trouve. tu cuisines quoi toi pour noel?

En ce moment je traîne un peut chez super toinette pour faire du Chapon mais je trouve qu’il n’y a pas mieux que le “chapon & Pork Meat” façon grand mère (à la malgache) 🙂

Je me demande ce qui arriverait si ils le faisaient a l’Ambassade de mon pays, la RDCongo. Ce serait la honte plus que totale. Non seulement nous n’avons pas de Chef, mais l’Ambassade est dans un Etat de delabrement avancé… Et je ne crois pas que meme la Residence de l’Ambassadeur serait digne de la TV 🙂 C’est triste.

Pour etre honnete, ils n’ont pas beaucoup montre la residence de l’ambassadeur non plus… la cuisine etait respectable avec ses beaux bois pourtant.
Il est cool aussi ton blog sur les anciens st-ex. je n’en suis pas une, mias j’ai vu qu’il y avait des Malgaches.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


  • None
  • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
  • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
  • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

Categories

%d bloggers like this: