Windows on the World of SipaKV

Impressions d’une GVT (Gasy Vao Tonga)

Posted on: December 6, 2005

J’ai relu “Elle, au Printemps” de Michele Rakotoson hier. Tant bien que mal, parce que ZazaKV s’interessait lui aussi au livre, mais pour des raisons autres que litteraires. Je lui ai arrache le mince volume des doigts, et je lui ai fourre le precieux telephone cellulaire de son pere entre les mains. Il s’est empresse de se le mettre dans la bouche et de le machonner. Et il a oublie d’en avoir apres Michele Rakotoson.

Pour ceux qui n’auraient pas lu le livre, c’est une histoire dans laquelle beaucoup de nous se retrouvent : Decidee a sortir de l’ambiance misereuse de Madagascar, Sahondra vend sa part d’heritage et debarque a Paris, avec la vague promesse d’une bourse pour poursuivre ses etudes et l’adresse de Marie, une correspondante qu’elle n’a jamais vu, dans sa poche. Mais Marie qui est censee l’accueillir a l’aeroport lui fait faux bond. Elle se retrouve hebergee temporairement chez des cousins de cousins. Sa bourse ne se materialise pas. Marie a disparu. Et tout au long du livre, elle continue a chercher la trace de Marie…, un peu comme elle rechercherait le salut qu’elle s’imaginait pouvoir trouver en France.

Il y a dix ans, j’aimais beaucoup ce livre. Je ne sais pas ce qui s’est passe depuis, mais je l’aime moins aujourd’hui. Sahondra me parait un peu trop larmoyante, un peu trop victime. Je ne me souviens pas non plus m’etre etonnee en voyant des Vazahas balayeurs, comme Sahondra. Apres tout, j’ai vu assez de films pour savoir que cela existait.

Ce qui m’a le plus etonnee en arrivant en France, ce ne sont pas les escalators, les portes qui s’ouvrent soudainement devant vous, ou qu’il existe des balayeurs blonds, comme mentionnes dans “Elle, au Printemps”. Non, ce qui m’a le plus frappee, c’est l’atheisme ambiant. Et aussi la presence discrete des machines a preservatifs dans la cour du lycee. Je ne trouvais pas cela normal a l’epoque. Je me souviens avoir chuchote ca a ma mere au telephone. J’etais aussi scandalisee par les gosses de treize ans qui fument comme des locomotives devant les grandes portes du lycee sans que personne y trouve a redire. (Je sortais a peine majeure des jupes de ma mere. Que j’etais donc innocente et facile a choquer !)
De ma classe toute entiere, il y en avait deux qui reconnaissaient etre catholiques pratiquants et ils faisaient figure de marginaux. A peine si on ne les montrait pas du doigt.

Mes meilleurs amis se professaient athees. Je me souviens aujourd’hui avec beaucoup d’amusement de ma stupefaction, de mon horreur de petite Malgache elevee dans la tradition chretienne la plus stricte devant ces mecreants. Un de mes amis m’invita a passer Noel dans sa famille. Ca devait etre le 24 decembre a midi lorsque je demandais quand nous allions a la messe. Je fus, encore une fois, scandalisee d’apprendre que non, la famille n’allait pas a la messe le jour de Noel.
Etais-je bien en Europe, celle qui nous convertit au christianisme? Etais-je bien en France, la fille ainee de l’Eglise Catholique?

Arrivee aux Etats-Unis, j’appris une lecon differente. Je me liais d’amitie avec une etudiante en droit americaine. Noel vint et je m’empressais de lui souhaiter bonne fete. “Merry Christmas”. Elle m’apprit qu’etant de religion judaique, elle fetait Hannukah et pas Christmas. Certains fetent Kwanzaa, du swahili “matunda ya kwanzaa”, une fete de renaissance d’inspiration africaine.
Depuis, je n’ai plus refait cette erreur et je respecte la multiculturalite et la diversite en souhaitant un prudent “Happy Holidays” a tout le monde. Il parait que toute cette Political Correctness enerve la droite americaine et il y a des mouvements qui voudraient bien rendre Christ a Christmas et le decommercialiser.

L’autre chose qui frappa le GVT en moi lors de mon arrivee aux Etats-Unis, a part la constance de la religion dans la vie politique americaine, une difference a 180 degres de la vie politique europeenne et francaise, fut l’assurance et le succes d’une partie non negligeable de la population noire. C’est triste a dire, mais de mon sejour en France, je retins l’impression globale d’une population immigree noire mihafihafy, vivotant de petits boulots, et acceptant comme normal le racisme ambiant. Justifiee ou pas, c’etait mon impression. Ca a peut etre change depuis, je ne sais pas. Bien peu etaient alors les immigres d’Afrique Noire qui arrivaient a grimper l’echelon du succes, et encore mois le corporate ladder. Pas de CEOs, pas de maires noirs en France, alors qu’il y en a a la pelle aux Etats-Unis.

Toujours est-il que moi, contrairement a Sahondra, je ne m’etonnais pas de voir un blond balayer l’aeroport, je faisais plutot l’inverse, si on peut dire : je m’extasiais devant le business man noir en costume trois pieces, qui deambulait la Fifth Avenue avec une elegante nonchalance, la tete et le dos bien droits.

Quant aux Malgaches GVT qui se disent ou ne se disent pas bonjour…et de la difference entre la diaspora malgache en France et aux Etats-Unis, ca c’est un autre post a venir.

Advertisements

21 Responses to "Impressions d’une GVT (Gasy Vao Tonga)"

Ton blog est vraiment très riche en terme de culture, et tu nous met vraiment en appétit avec tous ces beau bouquins, ce billet sur les malgaches expat décris trop bien ce que je ressens à chaque fois que je me retrouve dans les rues de “Babylone” … très belle plume en passant… 😉

j’arrive pas a cliquer sur ton lien…
merci d’apprecier ma plume!

“Happy Holidays” me rappelle un peu la polémique d’il y a quelques jours. La gouverneur général donc, réprésentante de la reine d’angleterre dans ce pays et accessoirement originaire d’Haiti( si si je tiens à cette précision, non seulement c’est une femme, mais une femme bien bronzée et j’en suis bien fière) aurait appelé le “christmas tree” “holiday tree”. Cela a provoqué un tel remous qu’elle a du faire un démenti comme quoi elle n’aurait jamais appelé un “christmas tree” un “holiday tree”. Que le monde est vraiment superficiel de ce côté-ci de la terre n’est-ce pas? Quand je pense que pendant cette période de course à la consommation, des enfants vont mourir de faim et de Sida en Afrique alors qu’ici on se dispute pour un “holiday” ou un “christmas tree”.

Quant à la place des noirs en France(hors DOM-TOM) et aux USA, je crois qu’il faudrait resituer le flux migratoire africain dans leur contexte. Pour l’un, en général ils sont venus presque volontairement(hors DOM-TOM) au 19ème siècle(sauf les tirailleurs africains), pour l’autre on les a fait venir de force d’Afrique au 17ème siècle.
Les USA ont donc 2 siècles d’avance d’intégration des noirs.
La France compte 60M d’habitants actuellement pour une superficie d’environ 544K km2 , tandis que les USA ont 295M d’habitants pour 9M km2 soit 4 à 5 fois plus peuplés. Quel est le pourcentage des noirs en haut de la hiérarchie par rapport au nombre de la population totale, en France et aux USA?(je manque de données et peut-être pourras-tu apporter quelques réponses à ce sujet).
En revanche, aux USA les noirs représentent 13% de la population totale, tandis qu’en France j’ai des doutes, si je garde la même proportion, qu’ils atteignent 7.8M. Et si on considère un état à majorité noir comme l’Indiana(85%), n’est-il pas naturel de voir plus de noirs à la tête des entreprises(j’exclus d’emblée les domaines artistique (et en particulier musical) et sportif où ils sont légions? Enfin, n’oublions pas que “New York City had the largest black urban population in the United States”. Tout çà pour dire qu’il est normal qu’après 4 siècles, les noirs américains accèdent à un certain pouvoir aux état-unis, c’est même insuffisant.

Je suis bien d’accord avec toi que le taux des noirs en haut de la hiérarchie en France pourrait être amélioré, mais on ne peut pas dire qu’il est nul. Par exemple : Bernard Ramanantsoa DG de HEC, un nom à consonance malgache(il est moins typé, mais son nom est loin d’être celui d’un français de “souche”), Amadou Raimi PCA de Deloitte, quant aux élus, il y a plus de maghrébins que d’africains noirs mais le Maghreb ne fait-il pas parti de l’Afrique? Je crois que c’est aussi aux africains de prendre les taureaux par les cornes s’ils veulent se hisser plus haut et non d’attendre qu’on prenne pitié d’eux par l’instauration d’une loi du genre “discrimination positive” que j’exécre totalement, car cela sous-entend qu’ils doivent leur réussite non pas à leur seul mérite mais à une certaine disposition législative.

Désolée, je me suis un peu étendue aujourd’hui car le sujet me tenait un peu à coeur.

Lili,
Oui, certainement en remettant les situations des Noirs en France et aux US dans leurs contextes, on comprend mieux pourquoi les Noirs en haut des hierarchies sont plus visibles et plus nombreux ici qu’en France. Je suis tout a fait d’accord avec toi la-dessus. C’est pour cela aussi que je me sens plus confortable ici en tant que noire qu’en France. Le racisme existe bel et bien ici (il n’y a qu’a voir Katrina), mais je crois que contrairement a la France et l’Europe en general, il y a ici des infrastructures, des legislations mises en place pour “proteger” les groupes minoritaires qu’ils soient religieux, raciaux ou meme selon la sexual orientation. Certes, cela peut deriver vers le PC exacerbe et les credos hypocrites politiques vantant les merites du multiculturalism et diversity lors des elections, mais au moins qqchose a ete mis en place.
La ou nos avis divergent, c’est sur la discrimination positive. J’en vois les effets positifs ici et je suis totalement pour. Les Noirs Americains seraient dans une pire situation sans l’affirmative action. Il y a des eclaires comme les conservateurs noirs (Condi Rice et Clarence Thomas), qui se prononcent contre l’affirmative action et disent n’en avoir pas eu besoin. Je dis bravo pour eux ! Mais pour les autres, je considere l’affirmative action comme une porte d’entree pour les non-privilegies, un moyen legal d’egaliser les chances pour ceux qui historiquement n’ont pas eu acces aux memes privileges que d’autres. Il n’est peut etre pas ideal, mais il a le merite d’avoir force l’Amerique blanche a partager, certes avec reluctance, avec les Noirs.
Est-ce a dire que les minorites doivent leur reussite uniquement a leur race ou a leur epiderme? Non, car une fois admis dans une universite ou embauche dans une entreprise, le beneficiaire de l’affirmative action doit encore se prouver : le grade curve et le employee performance review, eux, sont race blind !
J’arrete la car j’ai deja ecrit tout un epitre!
PS : Je ne crois pas que la traduction de affirmative action en discrimination positive soit libre de tout prejuge, car en utilisant le mot discrimination, on a d’abord dresse toute une partie de la population contre le concept !

I really love your post and really made me cheerful to be in North America lol even though i miss home cuz of the crazy winter weather here ~snif~ But my point is again i’m glad to be in canada where there is no such thing as hey he’s black or he’s purple…Here it’s more like I am from Madagascar but I am canadian and I am so welcomed that way and so as everyone. But my point is here we celebrate cultural diversity a little different…There is 2 mosques, 1 vietnamese and 1 chinese church (?) in my block alone! Meaning Canada has a more mosaic kind of culture instead of US being the melting pot. Well everyone actually acknowledge the fact that there is no such thing as real canadian except the native indians…Everyone are all immigrants coming from europe (frenchies and english for the most) and then all other the world (literally lol) But what strike my memory the most was my surprise at my first day of school (high school) where i was expecting poeple all to be white and way taller than me lol but guess what? I saw all kinds of faces and all kinds of color! It was quite funny and everyone had their own accent…The environment was also very welcoming therefore i felf less of a GVT lol…
PS: so sorry for my spelling mistakes 😦 and also take note i live in the western side of canada hint hint i heard in quebec they have their own side of the story.

Hi Mirana,
Your first day of school reminds me of mine too when I was in Paris. i remember thinking I had never seen so many white faces in one place !
In which province of Canada do you live? What are people from quebec saying that you say is different from your story?

I’m in Alberta 🙂 I have been in Quebec, I have friends (malagasy and other nationalities) living there.The thing is poeple in Quebed are very proud of their french heritage…so proud that they call hot dog “chien chaud” lol! And they are not very fond of “anglophones” either. I had a Korean friend who got lost in the Montreal airport because noone wanted to explain to her in english how to get around (she only spoke Korean and a little bit of english). That is just one story but I heard a lot and experienced myself some that differentiate Quebec (mind you it’s one of the most beuatiful province in Canada) and its people with the other provinces in Canada.

En ce moment, en France, des idees sont en train de bouleverser tout cela suite aux emeutes des banlieues. Le rapprochement entre l’immigration et les emeutes etait vite fait par tout le monde: les francais en general et les politiciens en particulier.
Moi, de par mon experience personnelle, je n’ai pas eu “trop” a souffrir du racisme ordinaire.
Seulement, quand un boss vous dit de faire gaffe a votre accent quand vous repondez au telephone (eh oui, l’accent malgache), vous ne savez pas trop quoi lui dire. Et vous claquez la porte!
Des projets sur la discrimation positive sont en cours; on parle des CV anonymes et de “testing”
Bref, cela commence a fremir un peu mais on est encore loin de l’egalite des chances promise.

Mirana : I find it interesting what you say about Quebec. Maybe having finding themselves a minority among a sea of Anglophones, their reaction is understandable. You should know there are a lot of American jokes about French Canadians (some very un-PC ones), even more so than about the French whom Americans love to joke around. I don’t believe it myself but I find myself in the weird position of wanting to defend the French or at least wanting to rectify some amazing prejudices against them. When I’m among French people, I’m in the weird position of wanting to defend Americans. Am I suffering from cultural schizophrenia?
Having never been in Francophone Canada myself I cannot say much about the Quebecois. I have been in some very beautiful parts of Canada though, and really enjoyed it ! Eh? 🙂 I also have many many Anglophone Canadian friends.

Vaomiera: Je dirais que si on te dit de faire gaffe a ton accent au telephone, c’est qu’on te traite differemment des autres, et que donc c’est une forme, tres douce certes, mais une forme quand meme de racisme ordinaire. Moi non plus, a Paris, je n’ai jamais eu a souffrir du racisme ordinaire comme tu dis, sauf que lorsque j’allais acheter des petits gateaux dans la patisserie de mon quartier (j’habitais une chambre de bonne dans un quartier cossu du XVIe, plein de vieilles dames avec leurs chiens, Jags dans la rue), et ou la patissiere me servait systematiquement en dernier. Rien de bien mechant, mais des petits details qui s’empilent sur vous et a la longue vous etouffent.
Ici aussi, bcp de racisme existe, mais les groupes minoritaires noirs ou autres sont tres vocaux et les USA etant ce qu’ils sont, ca n’hesite pas a porter ca au tribunal.
Je suis tres curieuse de voir une version francaise de l’affirmative action. Tu sais qu’il n’y a pas qu’aux USA que ca existe : il y en a en Inde, au Japon, en Allemagne (!), en Malaysie,…

lol a ce que je vois, on a touche la “corde sensible”
Cela me rappelle comment je me suis enguele avec une francaise au guichet d’une banque quand elle voulait passer devant tout le monde…
On ne vit pas dans un monde parfait malheureusement mais on essaie

PS: une banque a mada, j’ajoute

j’espere que tu n’as pas ete le seul a protester !

Ekena tanteraka fa mbola tsy mahatanty hoentina-mainty na arabo ny vazaha fotsy : Lafrantsa imperialista mpanjanaka taloha ka mahatsiaro ho ambonin’ny tsy mazava hoditra na tsy hanaiky ho ambaniny !

Ekena ihany koa fa i Michèle Rakotoson mpanoratra dia somary mpitsetsetra be santima. Indrisy marivorivo soratra ny malagasy manoratra boky tantara amin’ny teny frantsay. Mbola tampohiny hoe mahay manoratra frantsay angamba na dia tsy misy holazaina aza. Mba jereo koa anie i Rafenomanjato fa rivotra fotsiny e ! Raharimanana tsy dia mankaiza fa mahay kokoa noho ireto andriambavilanitra voateniko etsy ambony.

Hatramin’izao izany dia mbola voan’i Rabearivelo daholo amin’ny teny frantsay ary Randja Zanamihoatra amin’ny teny malagasy.

Mankasitraka anao sipakv sahy milaza fa tsy voanao intsony ilay boky. Ny tenanay mantsy mahazo toraka bilao foana rehefa manakiana ny mpanoratra gasy satria ireny izany no gloara nasionaly knou

Fa dia firimpolo taona aty aoriana dia mbola tsy misy mahasolo an-dRabearivelo foana e ?
Rahoviana vao mahazo prix (Nobel) de litterature isika Malagasy? Ny Afrikana efa manana an-dry Naguib MAhfouz, Wole SOyinka, NAdine Gordimer, Coetzee… Mbola ho avy koa angamba ny an-dry Nureddin Farrah. Ny antsika toa mbola tsy misy mivoaka mihiratra kanefa dedaka ery raMalagasy hoe “mahay”. Asa mahay inona?

Ny bokin-dRaharimanana voalohany ny ahy no tiako. Taty aoriana toa ohatran’ny vizambizana ilay style-ny. Fa hafa be kosa ny fomba fanorany e!

Hay, ary izaho koa tia be an’i Randza Zanamihoatra. Izy sy Dox ny ahy no tena tiako indrindra raha poeta gasy. Amin’izao fotoana izao toa any ami’ny mpihira koa anie be poeta e, na dia hoe tsy voatonta printy ary : Samoela sy Tselonina no tonga ao antsaiko. Elie Rajaonarison kosa ve dia tsy tianao?

Faly fa mba misy olona miresaka hainteny aho fa isika Malagasy koa anie tsy dia tia boky sy tantara e !

haisoratra no tiako nolazaina fa tsy hainteny…

Haisoratra malagasy ankehitrio ? mampahonena tahaka ny zavatra hafa ihany…les lecteurs (ce qu’il en reste) n’ont même pas les moyens de juger.

Mety misy angamba ny mahay manoratra (Solofo José (?) sy Vahandanitra (?) ets) saingy manakom-barotra ry zareo tononiko etsy ambany ? Tsara hatao ny fampitaha…

Hainteny na haisoratra mitovy ihany e ! Fiainana. Asa raha mba efa namaky ny “Hainteny d’autrefois” nangonin’i Domenicchini-Ramiaramanana ianao, ireny no tena izy. Ilay gasy dôrza (d’origine) fa tsy ilay dikan-teny frantsay mampivalana…

Rahoviana no asiana dakavody (virtoaly ?) ny pseudo-intelektiela malagasy ? Ohatra : Ramakavelo, Rafenomanjato, Rakotoson, Raharimanana ets.

Farany manitikitika ahy : sipakv ve = sipa kely ve… ?

sipakv=sipa kinga vava.. fa izaho en personne olona calme be.
ary nanao ahoana aloha ny hanukkah an-dRaJiosy e ? happy hanukkah !

hay koooosaa ! tsy kely ve.. fa kinga va..

ny Rajiosy dia anaram-bosotra fotsiny ihany
ny tena jiosy angamba dia sady jiosy very no protestà very no gasy very

Tratry ny krismafy sy ny taona izany
ry kv mianakavy ô
Misterkv, sipakv, Zazakv n°1, n°2 ?

bandykv, sipakv ary mbola zazakv numero 1 kaloa e.
tratry ny krismafy sy ny taona koa ry rajiosy mianakavy ! avy aiza no niavian’ilay anaram-bosotra.

private joke

Kisendrasendra no nahitako ity blog ity. tsy haiko raha mbola sokafan’i sipakv izy ity na tsia. Nahaliana ahy ny resakao sy Rajiosy momba ny mpanoratra malagasy. Izaho mpamaky haisoratra gasy (elie rajaonarison, Randza Zanamihoatra, sns) ary te hamaly anao amin’ny ahiahinao momba ny mpanoratra ankehitrio. Misaotra momba ilay hoe mpanoratra manakom-barotra. Tena ekeko 100% izany ary tsy misy hiakaran’ny bandy kely sy sipakely manana holazaina kanefa voatakona eo amin’ny ara-barotra. Betsaka ireo sipakely sy bandikely ireo ao amin’ny Faribolana Sandratra raha tsy hitanisa afa-tsy Nofy, Meva, Avelo Nidor, Nirivelo, Gazela Meva, Irà, sns aho. Mampamangy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


  • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
  • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
  • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

Categories

%d bloggers like this: