Windows on the World of SipaKV

Peintres en ligne

Posted on: December 4, 2005

Ce week-end, j’ai decouvert grace a l’internet deux artistes dont on peut acheter les oeuvres en ligne.
La premiere, Marie Voahangy Ramariavelo, autodidacte, est basee au Texas et expose depuis 1995. Ses peintures, parfois naives, abstraites ou ethniques, eclatent de couleurs et refletent sa multiculturalite : Afrique du Nord, Paris, Japon, Madagascar… Elle designe aussi des bijoux en argent et decore les collections Maryse-des-Jours. (Le site Maryse-des-Jours est tres bizarre, on ne peut rien voir, ni les choses qu’ils vendent, ni les prix. Rien ! Il faut obtenir un password. Petits cachottiers!). Le site de Marie Voahangy Ramariavelo liste des oeuvres dont les prix vont de $100 a $3000.

Une autre artiste, Soso Paquier, a elle son atelier a Macon. Elle utilise fusain, huile et pastel pour realiser des oeuvres ou “les émotions transparaissent la chaleur de ses couleurs” et “les regards saisissent par leur réalisme…” Elle a son propre site, avec photos de ses toiles of course, et une vue sur son atelier. Le site signale une collaboration avec le photographe Pierrot Men. Elle vend egalement via une galerie en ligne.
Pour les fauches, on peut telecharger une reproduction pour 10 euros. Pour ceux qui veulent les originaux et peuvent se le permettre, les prix vont de 180 a 1200 euros, sans cadres.

Un autre peintre, qu’on ne presente plus, Jean Andrianaivo Ravelona, a lui aussi son site. Son style est le Ay Fanahy qu’il definit par “l’osmose du visible a l’invisible, l’equilibre de la matiere a l’ame”. Ca se reflete bien dans ses oeuvres que je trouve etherees et irreelles. D’une brumeuse irrealite (l’invisible?) surgit un jet de couleurs, elles memes attenuees et peu osees (le visible?). Le tout s’harmonise dans un ensemble que je trouve tres spirituel. Est ce cela “l’equilibre de la matiere a l’ame” cherche par l’artiste?

En tout cas, un theme recurrent sur les tableaux mis en ligne, est celui de l’entree, d’une ouverture surgie de cette brumeuse chose grise mal definie qu’est l’ame. J’aime bien le tableau intitule “Destinee de Madagascar”. Il represente des personnes en marche qui tournent le dos au spectateur et semblent marcher lentement en direction d’une lumiere situee a l’arriere du tableau. Aucune violence dans le tableau, tout est pacifique, tout est flou, tout flotte fantomatiquement. J’ai pense que l’auteur avait voulu representer les evenements de 2001, mais non, le tableau est date de 1997. Premonitoire?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


    • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
    • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
    • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

    Categories

    %d bloggers like this: