Windows on the World of SipaKV

Litterature malgache contemporaine (1)

Posted on: November 16, 2005

J’ai ete etonnee lorsque des lecteurs m’ont demande qui a ecrit “L’Arbre Anthropophage“. J’avais envie de m’ecrier avec consternation, mais Jean Luc Raharimanana, bien sur ! J’oublie que ce n’est pas tout le monde qui partage ma passion des livres (je parle de litterature, pas du traitE de chimie que vous avez du vous taper pour decrocher votre diplome d’ingenieur…).

Les ouvrages d’auteurs malgaches sont disponibles dans les librairies specialisees (par exemple L’Harmattan…) ou a la Fnac ou Virgin tout simplement, dans les rayons de la litterature etrangere. Ou encore sur l’internet. Ou si vous etes fauches, allez donc faire un tour dans les bibliotheques.

Force est de constater que la majorite des sites lies a Madagascar ressassent nos lemuriens et nos plages. Je remercie Harinjaka d’ailleurs de faire un blog vraiment original et unique, “Diarin’i Dadabe“, au lieu des regurgitations habituelles. Oui, il y a une belle nature a Madagascar, elle est endemique, touristique etc… mais ne passons pas a cote des richesses culturelles.

La litterature malgache est un sujet sur lequel j’aurais du ecrire depuis longtemps. Car comment ne pas blogger sur les talents litteraires qui foisonnent a Madagascar?

J’espere donc desormais infuser ce blog de la magie de la litterature contemporaine malgache.

Malheureusement de l’internet, je n’ai acces qu’a des livres publies par les maisons d’edition francaises. Je me promets de remedier a cela la prochaine fois que j’irai a Madagascar. Je me precipiterais a la librairie Tsipika d’Antaninarenina, a la Librairie de Madagascar et a la librairie Saint-Paul d’Analakely pour faire le plein de livres ecrits en malgache publies par les maisons d’edition malgaches. Non, heureusement, le malgache ecrit n’est pas en voie de disparition!

Visitez ces sites presentant la litterature malgache d’expression francaise en general :

  1. Poetes francophones malgaches sur l’excellent haisoratra.org, un lieu de rencontre virtuel de tous les auteurs malgaches. On peut y soumettre poeme, nouvelle, roman pour une publication en ligne. A vos claviers!
  2. Site sur la litterature malgache au City University of New York qui presente tous les grands auteurs (Rakotoson et Raharimanana, entre autres).
  3. Historique des litteratures malgaches : de la litterature orale en passant par Rabearivelo et debouchant sur Raharimanana.

Dans le desordre, quelques anthologies :

  • NIRHY-LANTO RAMAMONJISOA, Solotiana, Anthologie bilingue de littérature malgache : Jupiter, Bruno Rahaingo, Ny Malodohasaha. Des transports de l’amour à l’engagement du militant. Paris : L’Harmattan, 2001.
  • Ramarosoa, Liliane. Anthologie de la littérature malgache d’expression française des années 80. Paris: L’Harmattan, 1994.
  • Joubert, Jean-Louis, Amina Osman, and Liliane Ramarosoa. Littératures francophones de l’Océan Indien. Paris: Groupe de la Cité international, 1993.
  • Bourgeacq, Jacques, Ramarosoa, Liliane. Voices from Madagascar: An Anthology of Contemporary Francophone Literature. Ohio Univ Pr Published 2002/03. Pour un apercu, cliquer ici.
Advertisements

2 Responses to "Litterature malgache contemporaine (1)"

ceci étant on ne peut pas dire que votre blog transpire d’originalité même s’il ne parle pas de plage et de lémuriens!

mdr:-) toa fantatro ianao io.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


  • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
  • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
  • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

Categories

%d bloggers like this: