Windows on the World of SipaKV

De la grisaille, de la montagne, de l’hiver et de la mer…

Posted on: November 3, 2005

Insomnie mercredi dernier. Du coup, je suis venue au bureau a 6.30 du matin ! Yep. 6.30 am. Je m’attendais avoir a reveiller le gardien, mais en fait, il y avait deja trois voitures dans le parking lot. Qui sont ces fous?D’autres insomniaques ou des workaholics?

Il faisait encore noir dehors et ca m’a rappele de mauvais souvenirs. Ca m’a rappele mon premier hiver parisien. Je me suis adaptee a plein de choses pendant ma premiere annee hors du tanindrazana. Mais la chose la plus dure a ete de devoir me lever alors qu’il faisait noir noir noir comme dans un four. Que voulez vous. Ca doit etre mes racines paysannes qui conditionnent mon corps a vouloir se lever avec le soleil. Deja que mon corps trouvait ca tres etrange, a la limite humiliant, d’obeir a une machine (le reveil qui sonne) et non au soleil pour se lever. Il se rebellait. Mais je savais qu’il me fallait attraper le petit dej du refectoire si je ne voulais pas mourir de faim jusqu’a midi et je le forcais a se mettre en route.

Le souvenir de ces longues marches, seule dans le froid et dans le noir, pour rejoindre le refectoire me serre encore le coeur. C’etait trop triste. Je voulais mon papa, ma maman, mon ile, mes douze collines, mon soleil, ma ville des mille guerriers. Cette annee la a ete la plus difficile de toute ma vie. Snif.

Ma ville actuelle est situee bien plus au sud que Paris et le soleil est moins leve-tard l’hiver . Que j’ai donc ete contente quand finalement le 30 octobre est arrive pour le changement d’heure d’hiver.

Ca me fait penser au poste de Vaomiera sur la recherche de pays ideal. Vaomiera, vous connaissez, c’est ce garcon plein de talents, qui s’interesse a la photo, mais joue aussi de la guitare, et en plus il aime voyager… Hein Vaomiera?

Un critere que j’aurais moi en decidant d’un pays ideal : pas de soleil leve tard. Tant qu’il fait clair et pas gris dehors, je m’en fous qu’il pleuve, qu’il neige, ou qu’il fasse un froid canadien.

Si je dois vivre a l’etranger, pourquoi pas ne pas m’installer a San Francisco, Sydney, Vancouver, Taipeh, Cape Town, … car vous aurez remarque que ces villes se situent en meme temps pres de la montagne et de la mer, et ce serait pour moi la seule et unique chose qui pourrait me faire oublier la grisaille.

Gardons l’esprit et les valises ouverts, on ne sait jamais ou les vagues de la vie (onjam-piainana e !) vous poussent.

Ajoutez ce qui suit comme criteres de ville ideale : grande ville, multiculturelle et multiraciale, bonne bouffe, musees, festivals ou autres, plutot liberale, gay friendly (ils savent vivre les gays!), et autre condition sine qua non : il doit y avoir le metro, ...

Et je suis d’accord avec Vaomiera sur un autre critere: il veut une ville ou il se sentirait chez lui. Moi aussi. Il y a des villes comme ca qui ont le don de vous faire sentir chez vous apres 1 semaine de residence.

Advertisements

5 Responses to "De la grisaille, de la montagne, de l’hiver et de la mer…"

L’idéal pour toi c’est la citée phocéenne:
– 3 h de Paris (musées)en TGV (sachant qu’il y a aussi le métro)mais aussi riche de 2600ans d’histoire assez agitée.
– Sur les bords de la méditerranée,
– une ville qui a longtemps gardé une réelle identité bien différente du reste de la France et il fait bon y vivre (coté multiculturel).
– Elle est à la fois ville de la mer et de la montagne 2h des alpes pour le skie ou les randonnés, 1h30 de la côte d’azure et surtout beaucoup de soleil 10mois/12…
Au fait, qd est-ce que vous arrivez ??

Tu as peut-etre tort de quitter Panam…
A 3 heures de Deauville, a 2h30 du Maroc, plein de gays, metro celebrissime, haut centre culturel, multiculturel…
Le seul souci c’est le soleil mais ca…

Vaomiera: sauf qu’apres x annees de residence a Paris, je me sentais toujours une etrangere…

Harinjaka : oui , j’ai entendu plein de bonnes choses sur Marseilles. tsy mbola tonga tany mihitsy fa angamba rehefa manao vacances manaraka any Europe midina any e !

Mmm… c’est bizarre mais g un collegue qui est parti a Montreal et la premiere chose qu’il m’a dite, en arrivant la bas, c’est qu’il se sentait chez lui…
Apparemment, c’est le continent americain qui fait cet effet.

Je ne pourrais pas te dire, n’ayant jamais mis les pieds a Montreal! Ca depend beaucoup de la ville ici. Si elle est metropolitaine, comme NYC ou DC ou LA, c’est sur que tu te sens chez toi tres vite ici, malgre l’anglais qui n’est que notre troisieme langue etrangere… Par contre, si tu te retrouves qqpart dans le Deep South loin de villes a forte immigration, je suis moins sure que tu te sentes aussi facilement chez toi…
En tout cas, le truc qui m’a le plus aidee a me sentir chez moi ici, et je ne le repeterai jamais assez, c’est de ne pas avoir a transporter passeport et visa a tout bout de champ et a prouver constamment mon droit d’etre sur le territoire…
C’est sur je parle francais sans accent et j’ai baigne dans la culture francophone depuis ma naissance, mais rien de plus qu’un controle au facies pour vous rappeler que vous n’etes pas chez vous.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


  • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
  • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
  • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

Categories

%d bloggers like this: