Windows on the World of SipaKV

The Artist’s Way facon SipaKv

Posted on: August 25, 2005

Avec la naissance de ZazaKv, la perpetuation de l’espece KV est en bonne voie, une nouvelle vie a commence (cris vigoureux et tetees gourmandes dans la nuit).

Et contradictoirement, SipaKv se met a avoir des reflexions sur la mort, la vieillesse, les “ou allons nous, d’ou venons nous, que faisons nous ici”, etc… du haut de son age presque respectable. (BandyKv n’est pas d’accord sur ces reflexions trop cerebrales, mais SipaKv est ce qu’elle est.)

J’ai donc decouvert “The Artist’s Way” durant une incursion au Barnes and Noble du coin lors de ma pause dejeuner. Pour ceux qui ne connaissent pas, The Artist’s Way in addition to helping recover the inner artist in each of us, it wants us to explore our spiritual side. All this for us to lead a better life. Bref, on ne fait pas plus Americain comme self-help book!

Normalement, je suis sceptique de tous ces programmes de self-improvement, mais pour une fois, selon l’adage “When in Rome, do as the Romans do” et en immigrante (ou expatriee?) modele en voie de devenir BeKintana, j’emprunte la voie americaine de l’amelioration de soi.

Bon, je n’ai jamais ete tres spirituelle et j’ai perdu la foi jeune, si tant est que je l’aie jamais trouvee, est-ce qu’on perd quelque chose qu’on n’a jamais eu ( blog pour un autre jour). Je me concentre sur la partie qui veut m’aider a dechainer mes forces creatrices et je laisse de cote tout ce qui mentionne l’etre supreme designe vaguement sous le nom “Great Creator”, partially because I like to give myself credit for whatever I achieve.

The Artist’s Way se fait en douze semaines, pendant lesquelles on t’assigne des taches. Des devoirs. Des reflexions.

Le devoir du matin consiste a ecrire ce qui vient a l’esprit. No need to write the Great American Novel. Three pages of longhand free association writing. Ca fait tres Hemingway qui conseillait de pondre mille mots par jour. Je prefere taper sur le clavier.

Le devoir de la semaine c’est de vous consacrer pendant deux heures et toute seule a qqchose que vous aimez faire. Difficile a faire au boulot. A la maison, c’est ZazaKv qui ne serait pas d’accord. Et sa maman non plus d’ailleurs. Mon fils a besoin de moi et il est deja sans moi pendant les heures de bureau. Je veux passer toutes mes heures libres avec lui. Bref, c’est mal parti pour trouver la voie de l’artiste selon Cameron.

Je me contente donc de faire les reflexions et les devoirs qui ne viennent pas entre moi et ma progeniture. Comment gerer sa carriere, son mari et son bebe adores avec ses aspirations artistiques? Certains me citeront Sylvia Plath. Elle a pondu des poemes superbes avec deux gosses en bas age sur les bras, mais ca a plutot mal fini pour elle. Et puis je ne suis pas Sylvia Plath, comme vous vous rendez vite compte en lisant mon blog.

Ma reflexion preferee est celle qui consiste a dresser une liste des professions imaginaires que vous aimeriez exercer : muse, editrice de magazine litteraire, designer, astronome, revolutionnaire. Muse. Ai-je deja dit muse? Je fais ca pendant le trajet boulot-maison. Mon imagination se laisse aller. Ca m’aide aussi a ignorer que je suis coincee dans un embouteillage et a maitriser mon impatience de voir mon bout de chou.

Une autre reflexion consiste a m’imaginer a 80 ans. Ca c’est moins marrant. C’est tres dur de s’imaginer vieille quand on est jeune. Serais-je Miss Maple (frele mais toujours sharp), Jane Fonda (athletique et cultivant la controverse), ou vehivavy dorkasy gasy (releguee par la societe au rang de sage)? Ou alors une vieille dame scandaleuse, aux ongles rouges, au visage refait, montrant mon decollete profond et mon boy-toy age de vingt ans (pardon BandyKV)?

Bon pas tres marrant de s’imaginer avec un esprit jeune de 20 ans prisonnier d’un corps age de 80. Pour calmer cette angoisse et limiter les futurs degats, je me promets de :

  • prendre l’habitude de manger sain,
  • vivre sain,
  • faire du sport (ca va etre dur!),
  • rester alerte mentalement (lire! lire! lire!),
  • booster ma creativite,
  • apprendre et faire un truc nouveau chaque annee (ca te dit de faire du skydiving avec moi, BandyKV?)

Pour ceux et celles que ca interesse : oui, je bouffe toujours vegetarien les jours de la semaine (On me livre maintenant a domicile un panier de produits organiques locaux. Zazakv apprend le vrai gout des legumes.). Ce week-end pourtant, j’ai mange un burger car je suis allee a un BBQ!

Advertisements

4 Responses to "The Artist’s Way facon SipaKv"

Sylvia Plath s’est suicidé très jeune…..elle a mis son tête dans un four.

je sais. c pour ca que j’ai dit que ca avait plutot mal fini pour elle.

Une artiste que j’aime, ayant berce une bonne partie de mon adolescence, americaine:
Dolly PARTON.
A son age, elle est toujours svelte, bien entretenue et en plus elle chante encore.
Tu ne te verras pas comme elle?

sao dia tokony ho soloina hoe “vehivavy malagasy” ilay hoe “sipa gasy”, ary ilay “Mumblings and ramblings of a Malagasy girl” soloina hoe “Mumblings and ramblings of a Malagasy woman”?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


    • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
    • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
    • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

    Categories

    %d bloggers like this: