Windows on the World of SipaKV

Malagasy du Jour

Posted on: February 26, 2005

Finalement. Youpi. Hourrah. Apres des annees de vache maigre, j’apercois pas moins de quatre patronymes a consonance malgache dans la liste des admissibles 2004 de l’Ecole Polytechnique (dont un Malgache malgache, un vrai de vrai, dans la categorie des Etrangers, un nom qui ressort comme un vay an-tampon-kandrina parmi les Ben Ali, Aziz et Houssein et autres. Bravo !) et un nom malgache dans celle des admis.

Combien de fois n’ai-je entendu des Malgaches fierement dire “Isika Malagasy anie mahay…”, et a force d’en avoir les oreilles rabattues, j’en etais moi-meme convaincue avant de quitter Madagascar. Et oui, jusqu’a ce que je cotoie d’autres Africains (et je ne me laisserai pas pieger par une discussion sur notre appartenance au continent africain, c’est un debat battu et rebattu), et surtout des Senegalais (qui se sont adjuges un gros morceau du quota africain dans toutes les organisations internationales), je pensais les Malgaches bien au dessus de la melee intellectuelle africaine.

A mon grand regret, j’ai du reviser cette haute opinion de nous-memes. Car dans les classes que j’ai frequentees en la Frantsa Reny Malala, parmi les etudiants etrangers, c’etaient les Maghrebins (sont-ils Africains?;-])
qui excellaient dans les matieres scientifiques. Et que j’etais donc marikivy lorsqu’une ancienne camarade de classe me declama fierement que “chaque annee, il y a au moins un Senegalais d’admis a l’X !”.
Les temps ou Antananarivo (avec Dakar) representait les poles de formation de l’elite africaine francophone sont bien revolus.

Aussi ai-je ressenti un sursaut de fierte nationale en lisant il y a cinq minutes que notre Dally nationale, LA SEULE compatriote a vraiment s’etre imposee au firmament mondial, a accede aux demi-finales du tournoi d’Acapulco, en battant Emilie Loit !

Et je vous vois venir d’ici avec vos gros sabots, vous allez me rappeler qu’un certain J-L Ravelomanantsoa, a ete finaliste aux J.O … d’il y a environ cinq cents ans ( parmi les autres contestants se trouvaient Vassilos Papageorgopoulos, Benedict Majedkodunmi et Sunil Gunawardene. L’annonceur a bien du s’amuser.) Ca fait bien un siecle que le monde athletique malgache s’en gargarise et s’en contente. Enough is enough.

De chambre d’hotel en chambre d’hotel, de court en court, d’avion en avion. Ca doit quand meme etre solitaire la vie d’une tenniswoman professionnelle. Mais notre Dally fait montre d’une determination et d’une perseverance qui manquent severement a ses compatriotes. C’est peut etre pour ca que bien des talentueux Malgaches restent des amateurs (merci a Barijaona qui me rappelle qu’amateur et aimer partagent la meme racine). Il ne suffit pas d’aimer, il faut cultiver son talent et s’accrocher.

CNN consacre un article a Dally et sur les obstacles a surmonter lorsqu’on appartient a une federation de tennis sans ressources. Encore une accolade pour Dally qui aurait sans doute pu se faire naturaliser ailleurs et beneficier de federations plus supportives, mais qui a prefere rester dans le giron malgache.

Mlle Randriantefy, toutes nos felicitations et je vous salue bien bas.

Advertisements

3 Responses to "Malagasy du Jour"

Tsy hitanao ve hoe ny akamaronan’ny gasy dia mihantehatra tanteraka amin’ny talentany voajanahary (sy ny vintana) fa tsy dia mikiry miezaka loatra manavao na manatsara ny talentany? Dia lasa tsy maharitra ny performance fa Champion du Monde indray andro dia tsy hita intsony ny ampitson’iny.
Ry Dally aloha tsy tena hita fa miezaka fa tsy mionona amin’ny antonony sy amin’ny vitamboka e! Asa ny hafa!

Tena marina tokoa izany faly @ champion indray andro ny gasy dia tsy miezaka instony avy eo.
Izaho kosa anefa mino fa Dally tena miezaka, tsy mora kosa angamba vao tafakatra top 100 izany @ WTA, asa aloha. Ny anay moa ny raketranay tsy manaraka izay tadiavinay rehefa mitifitra revers sy coup droit !

Manahoana aloha ianao e! Tsy haiko loatra hoe iza ianao fa mahafinaritra ahy kosa ny blog-nao. Izao ohatra dia ahitana fa “mahay ny Malagasy”, ary amin’ny lafine rehetra…Toa mahate-hijanona foana ato amin’ity blog-nao ity… Eny e, ajanoko eo ny fandefasa bouquet ho anao. Ny tena olana lehibe sedrain’ny Malagasy anie dia ny tsy fahafahana mihoatra nohon’ny tsy fahampiana na tsy fisian’ny ho enti-manana mihitsy e. Ry Dally dia tsapa tokoa fa niezaka sy miezaka hatrany. Saingy raiso ny tanora malagasy iray mba te-hitovy amin’i Dally kanefa raketra iray aza tsy takatry ny vola (eo amin’ny 40.000 Ariary eo ny vidiny any Madagasikara)…Inona no hatao? Misy rangahy iray izay niteny hoe “tsy sintonina ny efa lasa ambony fa arahina”. Raiso ary ny toeran’ny filoha malagasy, ohatra: Manam-bola be izy. Ahoana ohatra ny fanarahana azy? Mbola sarotra be ary mbola tsy hitako ny valiny fa lazaiko anareo eto ihany rehefa mahita fika aho. Mandra-paha izany dia mila mitotototo mitady ny hohanina androany, ny akanjon’ny ankizy, ny sakafo, ny hofan-trano… Miezaka ny Malagasy satria mbola tena mahantra be!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


  • Anonymous: Michener, le grand romancier historique raconte dans sa fresque sur l'Afrique du Sud (je ne me souviens pas du titre) la vie d'une esclave Malagasy
  • Anonymous: mahagaga fa misy album nataon'i nicolas vatomanga izay tany amin'ny taona 1999 tany fa tsy nivoaka ilay izy : redalandy (red island) no nataony anaran
  • Zanatany: j'ai hérité (de mes grands parents qui vivaient à Mada depuis 1927)d'une oeuvre phénoménale de Maurice Le scouezec peinte à Madagascar (Mahamas)

Categories

%d bloggers like this: